Vous êtes ici

Bilan Rencontres - Cycle Femmes et ruralité

À l'occasion de la journée internationale de la femme rurale, le Centre Hubertine Auclert propose de retrouver le compte-rendu intégral de son cycle de rencontres "Femmes et ruralité" . organisé Entre août et octobre 2018, il a permis de rassembler différents acteurs à travers 3 thématiques, autour d'un sujet encore peu exploré.

L'Île-de-France est généralement associée à ses territoires urbains et péri-urbains. Pourtant, au-delà de cette forte urbanisation, l'Île-de-France est majoritairement rurale.

Si les inégalités entre les femmes et les hommes sont présentes sur tous les territoires, elles sont accentuées dans les espaces ruraux du fait d’un environnement qui implique des freins spécifiques. Quelles solutions apporter aux inégalités femmes-hommes dans ces territoires ?

Pour répondre à cette interrogation, le Centre Hubertine Auclert a organisé dès 2017 deux ateliers qui ont permis d’entamer la réflexion et de dessiner les contours de ce vaste sujet. Trois thématiques en sont ressorties : la participation des femmes à la vie locale, l’articulation des temps de vie, et leur accès aux droits. Pour les développer, le Centre Hubertine Auclert a organisé le cycle de rencontres « Femmes et ruralité ». Rassemblant experts, élus et acteurs locaux, ces rencontres ont permis d'échanger analyses, expériences et bonnes pratiques.

L'objectif ? Venir nourrir un rapport à destination des collectivités rurales franciliennes qui présentera des préconisations concrètes et des pistes d'actions afin d'agir sur leur territoire !

 

Thématique 1 : la participation des femmes à la vie locale


Les intervenant-e-s :

  • Armelle DANET, Vice-présidente de l’association « Elles aussi, pour la parité dans les instances élues », membre de la commission parité du Haut Conseil à l'Egalité
  • Eric DALIZON, Délégué général de Cinessonne
  • Marie-Françoise POTEREAU, Présidente de Femix’sports
  • Guillaume GICQUEL, Chargé de mission au Comité régional Île-de-France sport en milieu rural

Alors que la parité est instaurée pour les villes de plus de 1 000 habitants, ce n’est pas le cas dans les communes moins peuplées où les femmes sont sous-représentées dans les conseils municipaux. La présence des femmes aux bureaux des associations est elle aussi largement minoritaire, faisant écho à l’inégal accès aux activités sportives et culturelles entre les sexes. Qu'en est-il en Île-de-France et comment améliorer la situation ?

> Retrouvez l'intégralité du compte-rendu ici <

 

Thématique 2 : l'articulation entre vie professionnelle et vie personnelle


Les intervenantes :

  • Jacqueline COTTIER, Présidente de la commission des agricultrices de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles)
  • Anne-Marie NUYTTENS, Co-gérante d’exploitation agricole et membre de l’association Planète Chanvre
  • Carole JUNG, Membre d’honneur de l’association Dirigeantes Actives 77
  • Élodie BERGERAT, Directrice de Mille-pattes - halte-garderie itinérante du Pays de Coulommiers

L’accès à l’emploi des femmes est particulièrement difficile dans les zones rurales : elles sont plus fortement touchées par le chômage qu’au niveau national et occupent plus fréquemment des emplois précaires. Le manque d’offre de garde et les problèmes de mobilité jouent un rôle important dans ce phénomène, y compris en ce qui concerne la création d’entreprises. Quelles solutions pour rééquilibrer la balance ? Qu'en est-il de la question plus spécifique des femmes dans l’agriculture ?

> Retrouvez l'intégralité du compte-rendu ici <

 

Thématique 3 : l'accès aux droits


Les intervenantes :

  • Françoise Brié, Directrice générale de la Fédération Nationale Solidarité Femmes
  • Céline Bompoint, Juriste coordinatrice CIDFF Essonne
  • Frédérique Martz, Co-fondatrice et directrice de Women Safe

Les structures ayant pour but de faciliter l'accès au droit sont généralement implantées dans les pôles urbains. De plus, l'offre de soins est plus faible et plus dispersée en milieu rural. Et alors que les taux de violences conjugales sont aussi élevés en zones rurales qu'urbaines, les femmes victimes de violences n'ont pas accès au même accompagnement selon les territoires. Face à ces constats, comment favoriser l'accès aux droits pour les femmes en zones rurales ?

> Retrouvez l'intégralité du compte-rendu ici <

 

Restons en contact

S’abonner à la newsletter