Vous êtes ici

(Communiqué spécial) 8 mars 2021, de l'espoir !

8 mars 2021, de l'espoir !

Depuis un an déjà, la crise sanitaire ne cesse de nous rappeler combien l'égalité, l'un des plus grands espoirs du 21ème siècle, est fragile et sans cesse remise en question.

C'est un fait : si l’égalité entre les femmes et les hommes s'installe petit à petit dans les esprits, la crise freine aujourd'hui considérablement son déploiement. Dans la sphère privée, en réassignant les femmes à des rôles domestiques pendant les confinements. Dans le domaine professionnel, où les projets et budgets consacrés à l'égalité professionnelle sont menacés par l'urgence économique. Et dans nos vies digitales, où les violences sexistes prolifèrent comme jamais auparavant...

Pourtant, au sein de ce tableau à priori peu réjouissant, il existe des motifs d'espoirs que je suis aujourd'hui heureuse et fière de partager avec vous !

Le Centre Hubertine Auclert a publié en début de semaine le résultat d’un sondage exclusif réalisé auprès des lycéennes et lycéens en Île-de-France : 91% d'entre elles et eux sont conscient·es du sexisme et des violences sexistes et sexuelles. Un chiffre encore impensable il y a une dizaine d'année ! Lorsqu'on sait combien l'éducation est l'une des clés fondamentales pour faire de l'égalité une évidence, nous avons raison de persévérer.

Persévérer en créant et en diffusant chaque année auprès des jeunes des campagnes de sensibilisation, à l'instar de #PlusJamaisSansMonAccord, largement relayée sur les réseaux sociaux pour les aider à identifier et combattre les violences sexistes et sexuelles.

Persévérer enfin en contribuant toute l'année à faire émerger ces sujets dans l'opinion publique et renforcer les initiatives des collectivités, des associations, des syndicats, des établissements scolaires grâce à des formations et la mise à disposition de ressources concrètes.

En ce 8 mars 2021, réjouissons-nous de la circulation des idées féministes et surtout de leur appropriation par les plus jeunes - particulièrement sur internet - et continuons ensemble à inventer un monde où les journées internationales n'ont plus lieu d'être...

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert, organisme associé de la région Île-de-France

Restons en contact

S’abonner à la newsletter