Vous êtes ici

Cyber-injonctions ? L'édito !

Depuis l’avènement des réseaux sociaux dans nos vies, force est de constater une chose : la parole et l’expertise féministe se sont déployées avec une telle liberté et une telle créativité qu’elles ont conquis un public jeune, bien moins « résistant » à l’idée d’égalité que ses aînés. Mais derrière cette avancée réelle se cache un revers de médaille inquiétant… Au-delà des phénomènes exponentiels de cyberharcèlement, en particulier sexistes et sexuels, une étude interne au groupe Facebook – et destinée à le rester - révèle qu’Instagram nuirait à l’estime de soi d’1 adolescent·e sur 5. En cause ? La « comparaison sociale », conséquence des injonctions à la beauté et à l’embellissement des images, qui affecte particulièrement les jeunes utilisatrices de ce réseau. Un contraste saisissant à l’ère de l’acceptation de soi ! Le fait que Facebook connaissait cette donnée nous rappelle que les réseaux sociaux ne sont évidemment pas dupes : continuons de leur rappeler leur responsabilité en matière de sécurité mais aussi… de bien-être !

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert

 

  • Un édito à découvrir également dans la Cybertine #216...
  • Si vous n'êtes pas encore inscrit-e à la Cybertine : cliquez ici

Restons en contact

S’abonner à la newsletter