Vous êtes ici

Hommage à Maudy Piot, militante féministe et fondatrice de FDFA

C'est avec grande tristesse que le Centre Hubertine Auclert a appris le 25 décembre dernier le décès de Maudy Piot, militante féministe, psychanalyste et fondatrice de l'association "Femmes pour le dire, femmes pour agir" (FDFA). Aujourd'hui, nous rendons hommage à son extraordinaire combativité contre la double discrimination : à savoir être femme porteuse d'un handicap.

Maudy Piot a toujours défendu avec acharnement la place des femmes en situation de handicap dans la société. Toute personne qui l'a rencontré se rappelle combien elle se saisissait de chaque occasion pour prendre la parole sur ce sujet, peu audible avant la création de FDFA.

En se heurtant tout d'abord à l'incompréhension et au mépris, Maudy Piot a démontré combien les "résistances" sont toujours prégnantes sur ces sujets.

Enfin, en rappelant sans cesse combien le handicap renforce la vulnérabilité des femmes, Maudy Piot a largement oeuvré pour mettre en lumière les mécanismes sexistes à l'origine du rejet et de la violence.

Par la force de sa détermination - source inépuisable d'énergie - elle a permis de faire émerger une véritable prise de conscience : s'il reste encore beaucoup à faire, les pouvoirs publics décident peu à peu de s'intéresser à ce sujet, en particulier à travers l'angle des violences et de la discrimination au travail. Ainsi, sous son impulsion, le Défenseur des droits a remis un rapport pointant les discriminations dont sont victimes les femmes handicapées au travail. Un numéro d'écoute dédié aux femmes en situation de handicap victimes de violences a vu le jour (Écoute Violences Femmes Handicapées : 01 40 47 06 06).

Maudy Piot s'est également investie dans l'action du Centre Hubertine Auclert dès sa création, notamment à travers un guide paru en 2014 à destination des associations pour une meilleure inclusion des femmes handicapées, y compris les associations féministes qui ne mesuraient pas systématiquement la discrimination supplémentaire liée au handicap.

Ces derniers temps, Maudy Piot préconisait une règle élémentaire pour lutter contre la discrimination des femmes handicapées au travail : 3% de femmes et 3% d’hommes afin d'honorer l'obligation d’emploi de 6% de personnes handicapées dans les entreprises de plus de 20 salariés.

Comme le rappelle le slogan de FDFA, Maudy Piot était "citoyenne avant tout !". À chacun et chacune de continuer à porter ses combats.

Informations

Restons en contact

S’abonner à la newsletter