Vous êtes ici

L’égalité filles-garçons dans la circulaire de rentrée de l’Education nationale

Plusieurs points d’attention relatifs à l’égalité filles sont présents dans la circulaire de rentrée 2012.

On peut souligner dans les annexes que :

  • L'orientation vers les filières et les carrières scientifiques et technologiques, notamment des jeunes filles, reste une priorité.
  • Un objectif de mixité doit s'imposer rapidement dans les séries technologiques industrielles et de laboratoire. Une telle ouverture contribuera à augmenter les effectifs dans ces séries mais doit surtout permettre de faire face aux enjeux économiques et sociaux d’égalité professionnelle, en particulier dans les fonctions d'encadrement intermédiaire de l'industrie.

Enfin, le point 10 des annexes « Soutenir l’engagement de la communauté éducative » détaille les mesures pour « Faire vivre l’égalité filles-garçons » :

  • L'appropriation par les élèves du principe de non-discrimination et d'égalité entre les femmes et les hommes entre dans les missions de l'École inscrites dans le code de l'éducation et le socle commun. Des statistiques sexuées permettent de prendre la mesure des enjeux qui y sont liés.
  • Aider les élèves, filles et garçons, dès le début de leur scolarité, à ouvrir le champ des possibles au moment de leur orientation et les engager à un comportement mutuellement respectueux relèvent de la responsabilité de la communauté éducative. Ils se traduisent dans l'organisation de la vie scolaire et des pratiques pédagogiques et éducatives. Pour faire vivre l'égalité entre les filles et les garçons, les établissements, à travers le projet d'école ou d'établissement, doivent impliquer l'ensemble de la communauté éducative en s'appuyant sur :

- Le règlement intérieur, qui intègre le principe constitutionnel d'égalité entre les filles et les garçons, le refus de toute forme de violence sexiste et sexuelle et toute forme de discrimination ;
- La réforme du lycée, qui offre de nouvelles perspectives grâce à la rénovation des séries S et STI2D, aux enseignements d'exploration, à l'accompagnement personnalisé et à l'implication des élèves élus au CVL ;

- Le lien école-entreprise, qui permet de développer des actions de coopération avec le monde professionnel (stages, tutorat, journées portes ouvertes) et de faire évoluer la représentation des métiers ;
- Le Comité d'éducation à la santé et la citoyenneté (CESC), qui contribue à la prévention des violences sexistes et à la mise en place d'un programme d'éducation à la sexualité, en application de la loi de juillet 2010 relative aux violences faites aux femmes qui prévoit une information relative à l'égalité entre les sexes, à la lutte contre les préjugés sexistes à tous les stades de la scolarité ;
- Les actions éducatives, qui permettent enfin d'engager les élèves dans de nombreux projets autour de la citoyenneté.

 

Informations

Date/Période 
Mardi 28 août 2012

Restons en contact

S’abonner à la newsletter