Vous êtes ici

#PasLaRef : la campagne de sensibilisation de la Région sur le porno

la Région lance auprès des adolescent·es, de leurs familles et du personnel éducatif, une campagne de sensibilisation intitulée #PasLaRef.

 

Les constats

Alors que la consultation de contenus pornographiques par le jeune public a explosé lors du premier confinement, la Région Île-de-France propose une campagne de sensibilisation pour déconstruire les représentations autour du porno et rappeler que ce n'est pas un mode d'emploi pour les relations sexuelles.

  • 10 ans : c'est l'âge moyen de la première exposition à du contenu pornographique
  • 27% des jeunes consomment des contenus pornographiques régulièrement
  • 53% des jeunes expliquent cette consommation par l’envie d’apprendre...

Consulté par la Région en amont de la construction de la campagne, le Centre Hubertine Auclert rappelle que la consommation de pornographie dès le plus jeune âge contribue à intérioriser une vision erronée de la sexualité où les femmes et les hommes ne sont pas égaux. Violences sexuelles, stéréotypes sexistes et LGBTphobes, absence de consentement, cyberviolences, absence de messages de prévention sur les IST/MST... Le porno banalise ces violences à la fois symboliques et réelles et impacte directement un jeune public peu sensibilisé sur les questions de sexualité.

En montrant que le porno n’est pas un mode d’emploi, la campagne #PasLaRef s’inscrit dans le combat pour l’éducation à l’égalité auquel est particulièrement attaché le Centre Hubertine Auclert. 

Le dispositif de la campagne

Le compte Instagram de la campagne a pour objectifs de déconstruire les représentations de la pornographie chez les jeunes et de sensibiliser à la fois les adolescents, les parents et le personnel éducatif.

Il propose des contenus sur le consentement, l’estime de soi, la déconstruction des mythes du porno, etc.

 

Informations

Restons en contact

S’abonner à la newsletter