Vous êtes ici

Sexismes pluriels L'édito !

Protéiforme, le sexisme peut être - au choix - ordinaire, "bienveillant" ou violent. Il se traduit par des actes et des mots (devrais-je dire maux ?) et il existe tout aussi naturellement dans nos vies numériques. Lorsqu'il est attaqué, il adore se cacher derrière les phrases "aujourd'hui, on ne peut plus rien dire" ou bien "vous n'avez pas d'humour"... Pourtant, le sexisme fait mal : "drôle" ou sinistre, il caricature, blesse et emprisonne. Pour toutes ces raisons, les féministes ont fait le choix de le dénoncer sans relâche, s’exposant chaque jour à ces rengaines plaintives, si ce n'est violentes et harceleuses ! Depuis 10 ans, le Centre Hubertine Auclert se mobilise en Île-de-France contre les inégalités, les discriminations sexistes et les violences faites aux femmes à travers des outils, études et campagnes à destination de toutes et tous… Parce que le sexisme est, ni plus ni moins, le terreau des violences faites aux femmes. Suffisant pour que l'on s'y attarde, non ?

Marie-Pierre Badré,
Présidente du Centre Hubertine Auclert, déléguée spéciale à l'égalité femmes-hommes à la Région île-de-France

 

  • Un édito à découvrir également dans la Cybertine #168...
  • Si vous n'êtes pas encore inscrit-e à la Cybertine : cliquez ici

Restons en contact

S’abonner à la newsletter