Vous êtes ici

Étude nationale sur les morts violentes au sein du couple - 2019

Type 
Étude/Rapport/Statistiques

En 2019, 173 décès consécutifs à des violences dans le couple ont été enregistrés par les services de police et les unités de gendarmerie. Ce sont 24 victimes supplémentaires par rapport à l’année 2018. Une fois encore, les femmes sont les principales victimes des violences commises par leurs conjoints ou anciens conjoints.

Depuis le début de l’année 2020, tous les policiers et les gendarmes utilisent la grille d’évaluation du danger, outil indispensable pour définir le degré d’urgence. Les doctrines d’emploi et les conduites à tenir ont été adaptées à ces nouveaux outils. La formation des personnels a évolué pour mieux prendre en compte la lutte contre les violences conjugales. Le recrutement de nouveaux postes d’intervenants sociaux dans les commissariats et les gendarmeries complétera ce dispositif.

Ce rapport présente des chiffres précis sur les féminicides et les morts violentes au sein du couple - répartition géographique, catégorie socioprofessionnelle, violences antérieures subies par les auteurs et les victimes - et une étude sur les dispositifs mis en place au sein du ministère de l’Intérieur pour lutter contre les violences conjugales - structures et spécialistes et nouvelles formations spécifiques -, et les mesures portées par le ministère de l’Intérieur dans le cadre du Grenelle de la « lutte contre les violences conjugales ».

Publics ciblés 
Professionnel·les de la santé
Élu·es et agent·es des collectivités et de l’administration
Auteur·trices 
Ministère de l'intérieur
Année de publication 
2020
Support 
pdf
Disponibilité 
En ligne
Géographie 
Europe

Restons en contact

S’abonner à la newsletter