Vous êtes ici

Repérage des femmes victimes de violences au sein du couple pour les professionnel-le-s de santé (HAS 2019)

Type 
Kit pédagogique/Guide méthodologique

Cette recommandation réalisée en 2019 par la Haute Autorité de Santé présente des données épidémiologiques, des conseils pratiques et aussi deux fiches outils ont été élaborées dans le cadre de cette recommandation afin de fournir des éléments d’information pratiques pour les professionnels : « Comment repérer et évaluer » et « Comment agir ».

Quels sont les objectifs de cette recommandation ?

renforcer l’implication des professionnels de santé dans la lutte contre les violences faites aux femmes
favoriser le repérage des femmes victimes de violences au sein du couple
faciliter la coordination entre professionnels concernés

À qui s’adresse cette recommandation ?
Tous les professionnels de santé sont concernés dans leur pratique.

Ces recommandations s’adressent plus particulièrement aux professionnels de santé intervenant en premier recours ou dans le cadre de la prévention : médecin généraliste, médecin urgentiste, pédiatre, gynécologue médical, gynécologue obstétricien, psychiatre, médecin du travail, sage-femme, infirmier(e) des urgences et libéral(e), infirmier(e) puériculteur(trice), chirurgien-dentiste, masseur kinésithérapeute.
Autres professionnels de santé concernés par le thème et partenaires d’autres secteurs associés aux professionnels de santé : médecin en UMJ, médecin des conseils départementaux et en particulier médecin de PMI et référent protection de l’enfance, psychologue, pharmacien(ne), conseiller(e) conjugal(e) des CPEF, assistant(e) social(e), travailleur social et professionnel travaillant en lien avec les professionnels susnommés (aide-soignant(e), auxiliaire de puériculture, secrétaire médical(e), etc.).

Données épidémiologiques
Toutes les femmes, quel que soit leur statut socio-économique, leur âge, leur orientation sexuelle, leur état de santé, leur handicap peuvent être concernées.

En moyenne en France, 219 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, au cours d’une année
Seulement 19 % de ces victimes déclarent avoir déposé une plainte auprès de l’autorité (gendarmerie ou commissariat de police) à la suite de ces violences
En 2018, 121 femmes ont été tuées dans un contexte de violences au sein du couple
Vingt et un enfants mineurs sont décédés, ont été tués cette même année, sur fond de conflit conjugal
Les femmes restent les premières victimes de violences conjugales, mais il faut rappeler que les hommes peuvent aussi être victimes de ces violences

Publics ciblés 
Professionnel-le-s de la santé
Auteur-e-s 
Haute Autorité de Santé - HAS
Année de publication 
2019
Support 
pdf
Disponibilité 
En ligne
Géographie 
Europe

Restons en contact

S’abonner à la newsletter